(Source: Inside news) Rencontre entre Alain Wong et une délégation des Maisons Familiales Rurales

1.

Le ministre de l’Intégration sociale, Alain Wong a eu une réunion avec des représentants des Maisons Familiales Rurales (MFR). L’objectif des échanges étaient surtout les différents projets des MFR de Maurice et de Rodrigues. Les perspectives de partenariat à l’avenir étaient aussi à l’agenda.

Plusieurs personnes étaient présentes lors de la rencontre, dont Prakash Jatoo, directeur de la Fédération des MFR de Maurice et Rodrigues et Philip Ah-Chuen, président de la Fédération des MFR de Maurice et Rodrigues entre autres.

Les associations MFR à Maurice et à Rodrigues sont présentes depuis 22 ans déjà. Elles offrent une formation socioprofessionnelle aux jeunes victimes de marginalisation. Il y a notamment 6 associations de MFR qui sont regroupées en une Fédération. Les différentes associations sont implantées dans des régions rurales avec pour but offrir des formations à proximité.

Ce sont des jeunes entre 16 et 18 ans qui sont formés dans plusieurs domaines dont l’agriculture, la cuisine, la pâtisserie entre autres. Les MFR pratiquent également une éducation d’alternance afin de favoriser l’insertion professionnelle de ces jeunes.

2.

Rencontre entre Alain Wong et une délégation des Maisons Familiales Rurales

Les Maisons Familiales Rurales (MFR) existent à Maurice et à Rodrigues depuis 25 ans. Une rencontre aura lieu entre une délégation de la MFR et le ministre de l’Intégration Sociale, Alain Wong, ce mercredi 23 janvier. L’objectif de cette rencontre serait de renforcer les liens avec les différentes parties prenantes et aussi d’échanger les pratiques éducatives et pédagogiques.

Il faut souligner qu’actuellement quelques 250 jeunes sont repartis dans les différents Maisons Familiales Rurales de Maurice et de Rodrigues.

Les Centres de formation MFR offrent des formations techniques et professionnelles aux jeunes âgés entre 14 et 18 ans. Ils sont bien souvent vulnérables et marginalisés. L’objectif est de leur faire avoir une stabilité et de valoriser leurs compétences et les aider à faire des métiers comme la coiffure, l’agriculture, la menuiserie entre autres.

La MFR offre également à ces jeunes des formations sur la vie, notamment sur le VIH/SIDA, les abus de drogues entre autres.

Don't be shellfish...Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook